Les Journées pour des Éducations Heureuses 2019 – L’enfant et la nature

Cette année, l’édition 2019 des Journées pour des Éducations Heureuses était placée sous le thème de “L’enfant et la nature” : 3 jours d’ateliers pour enfants et/ou adultes et de sorties en extérieur, une conférence et un ciné-débat, du 9 au 11 novembre.

Pourquoi nos Journées ? 

Elles sont l’occasion de vous partager notre vision de l’éducation, d’échanger et de vous rencontrer … pour construire ensemble l’école de demain ! Toutes les animations sont proposées en tarif libre et conscient. Les bénéfices nous sont directement reversés, afin de financer l’ouverture de l’école et du Tiers Lieu. Nous assurons la logistique (communication, inscription, matériel) et les intervenants interviennent bénévolement. 

Leur histoire

Au printemps 2014, un groupe de femmes, touchées par l’absence d’alternatives éducatives en région stéphanoise, se rencontrent par la magie des réseaux sociaux puis au Remue-Méninges. Très vite, elles organisent une soirée sur le thème Eduquer autrement et ont envie d’en faire plus, portées par la philosophie du Colibris.

Organiser un festival des Éducations Heureuses pour le centenaire du début de la 1re guerre mondiale fait sens pour elles et elles sollicitent « au culot » différents intervenants. Beaucoup ont répondu présents, et notamment Isabelle Peloux et Olivier Maurel pour une 1re édition riche en émotions. L’aventure fut donc reconduite d’années en années pour le plus grand bonheur de tous.

Pourquoi le thème de l’enfant et la nature ? 

La question de la place de la nature dans l’apprentissage des enfants, et de la forme qu’elle pourrait prendre dans de notre école nous a beaucoup remuée ces derniers temps … Nous avons décidé “d’accorder une place particulière à la connexion avec la Nature, afin de favoriser le jeu libre condition d’un développement harmonieux, l’acquisition de compétences naturalistes et le respect des écosystèmes” au sein de l’école, tel qu’il est écrit dans notre Projet Éducatif et Pédagogique. Nous aimerions rendre possible un contact régulier des enfants avec la nature !

L’édition 2019 des Journées pour des Éducations Heureuses 

Samedi matin, vous étiez nombreux pour la projection du film “L’autre Connexion” (2018) de Cécile Faulhaber au Méliès Jean Jaurès. Le débat, en présence de Norbert Fond, spécialisé en mentorat et dans le modèle des 8 Shields, a été l’occasion d’échanges riches et forts en émotion. Tout comme nous, vous avez été touché par ces enfants de l’école Wolf, qui s’épanouissent au sein d’une nature sauvage. Ils y paraissent forts, conscients, et pleinement vivants. Un film inspirant.

Le samedi après-midi a été rythmé par les ateliers de Sophrologie, de Yoga du rire et de Sophrophonie, qui ont rassemblés petits et grands autour d’ondes positives. 

Samedi soir, lors de la conférence le « Trouble du déficit de nature« , Caroline Jambon nous a exposé ce concept développé par Richard Louve, dans son livre « Last Child in the Wood » (2005). Ce terme fait référence à la déconnexion que nos sociétés connaissent avec le monde naturel.

Le débat suscité par cette réalité concorde avec les interventions du public, survenues lors du ciné-débat de la matinée. Vous êtes nombreux à avoir déploré un manque de contact avec la nature durant votre enfance ou celles de vos enfants, en évoquant une école hygiéniste et surprotectrice dominée par une approche désincarnée et technique. Nous avons parlé des cours d’école, lisses, goudronnées… Du mode de vie occidental, de l’urbanisation, des nouvelles technologies, d’un accès de plus en plus restreint aux espaces naturels, du manque de temps, de la pression scolaire, de la surmédiatisation des risques … autant de raisons qui viennent expliquer ce trouble. L’auteur va même jusqu’à parler de « problème de santé public ».

Les conséquences sur le développement de l’enfant sont alarmantes (conscience écologique peu développée, baisse d’acuité des 5 sens, diminution des performances cognitives et intellectuelles, moins de curiosité et de créativité, perte d’autonomie physique…). Le contact régulier des enfants avec la nature et le jeu en plein air ont des effets plus que positifs : solitude régénérante, renforcement du système immunitaire, développement des muscles longs, meilleure conscience de proprioception, effets bénéfiques sur la concentration, créativité et capacité à résoudre des problèmes …

Heureusement lors de la conférence, Caroline nous a proposé des solutions concrètes ! Comme adopter une approche globale et intégrée du problème et devenir des « passeurs de nature » auprès des enfants.

La journée de dimanche au Parc du Bois d’Avaize a été régénérante pour tous ! Sous un beau soleil, nous avons participé à plusieurs activités : 

  • Cani-randonnée : pour le plus grand plaisir des enfants, qui à tour de rôle ont été tracté par Pika et Madie. 
  • Opération nettoyage de la nature : nous pensons à investir dans du matériel afin d’organiser plus souvent des ballades nettoyage … les enfants prennent conscience de l’urgence écologique et veulent s’investir à leur niveau. 
  • Chasse au trésor : petits et grands, par le jeu et l’exploration sensorielle, ont vécus un moment magique au coeur du bois…
Dimanche soir avant le repas, le lapin anglais angora d’Alexandra nous a rendu visite pour nous réchauffer après cette journée en extérieur ! Les enfants ont découvert son alimentation et son mode de vie.

La journée du lundi a été ponctuée par trois activités : atelier de Sophrologie pour les enfants, initiation au Land’Art et « Cercle de parole » sur la relation émotionnelle à la nature.

Les Land’Art

Pour nos prochaines Journées pour des Éducations Heureuses, nous espérons de tout coeur pouvoir vous accueillir au sein de nos locaux. C’était un plaisir de se retrouver cette année, autour de notre projet commun, qui cherche à tout prix à inclure un bout de nature. Merci pour votre présence et à l’année prochaine !

Nous tenons à remercier les intervenants, qui permettent chaque année de faire vivre ces Journées. Énorme gratitude.

Norbert Fond, spécialisé en mentorat et dans le modèle des 8 Shields nous a partagé son expérience de mentor au sein de l’école Wolf. Aujourd’hui, il propose des services de formations et de conférences sur la Permaculture et la connexion à la nature en France.

Eva Boudard, sophrologue et ambassadrice de « La Bulle des émotions », propose des ateliers de sophrologie, même pour les enfants ! 

Nicolas Herbepin, animateur Yoga du rire propose ses ateliers à Saint-Etienne ! 

Jos Garcia, professeur de musique, a crée de toute pièce un nouvel art « la sophrophonie ».

Alexandra Khichane, créatrice de « Teena&Co », est intervenante en médiation animale.

Clémentine et Wilfrid, à travers leur association « Tout est Possible », organisent et animent des évènements facilitant l’émergence d’un nouvel art de vivre conscient, solidaire et bienveillant. Et notamment des « ateliers ludiques et magiques parent-enfant : « Ensemble s’éduquer au bonheur à la bonne heure ! ». 

Nathalie Faugerolles est art thérapeute. Elle propose des ateliers d’expression, un accompagnement personnalisé et des ateliers de « régulation émotionnelle ».

Caroline Jambon est autrice et blogueuse éducation. Elle partage sur son blog son intérêt et ses connaissances pour la bientraitance éducative.

L’équipe d’EcoLIBRIS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu